Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
Capture
- [Actu] BlizzCon 2017 - StarCraft II dist...
- [Wiki] Blizzcon 2017 : couronner la chèv...
- [wiki] GSL 2017 - Le baroud d'honneur
- [Actu] StarCraft Remastered en précomman...
- La Pandadept cherche des camarades sur S...

Guerre de l'Essaim

Le 03 septembre 2011 à 20:49 par Elril

 

Le Dominion et la Reine des Lames

Après la destruction de Tarsonis et l’effondrement de la Confédération, la plupart des rescapés terrans ne tardèrent pas à jurer allégeance aux Fils de Korhal, désormais la principale force militaire de résistance aux envahisseurs. Les planètes les appelaient à l’aide les unes après les autres, et Mengsk annonça qu’un nouveau gouvernement était indispensable pour la protection de toutes ces planètes : le Dominion terran. Il promit la victoire contre les Zergs et se proclama empereur du Dominion. Pendant ce temps, Jim Raynor luttait pour accepter la perte de Sarah Kerrigan, car il venait de se rendre compte qu’il était amoureux d’elle. Hanté par sa mort et par de nombreux autres démons de son passé, il s’empara du vaisseau amiral de Mengsk, l’Hypérion, et décida de faire justice au nom de Kerrigan. Ce que Raynor ne pouvait pas savoir, c’est que Sarah Kerrigan n’était pas morte. Le Maître-esprit, conscience suprême régnant sur les Zergs, l’avait contaminée et transformée, grâce au virus hyper-évolutif zerg. Le résultat fut une mutation qui décupla sa force physique et lui conféra des capacités psioniques d’une puissance incalculable. Elle revint sous la forme de la Reine des Lames, fidèle serviteur du Maître-esprit, débarrassée de toute moralité ou scrupule humains, et implacablement dévouée à la survie de l’Essaim. Mais le Maître-esprit venait d’essuyer un terrible revers : Zeratul, chef des membres exilés des Protoss, les Templiers noirs, avait abattu un de ses cérébrats. La couvée zerg qu’il dirigeait échappa alors à tout contrôle et se retourna contre le reste de l’Essaim, qui fut forcé de l’exterminer. Tout n’était cependant pas perdu pour les Zergs. Quand Zeratul avait tué le cérébrat, il s’était brièvement retrouvé en contact télépathique avec le Maître-esprit. Ce dernier en avait profité pour découvrir l’emplacement du monde natal des Protoss, Aïur. Les Zergs l’attaquèrent et, malgré une vaillante résistance protoss, réussirent à y implanter une tête de pont. Le Maître-esprit se fixa sur la planète. Tassadar joignit ses forces à celles de Jim Raynor et rallia les Protoss affaiblis pour un ultime affrontement contre leurs ennemis. Mais les Protoss ne parvinrent qu’à fragiliser les Zergs, tout en essuyant de lourdes pertes de leur côté. Tassadar tenta alors un coup désespéré : il concentra les énergies des Protoss d’Aïur et celles des Templiers noirs dans son vaisseau, le Gantrithor, qu’il lança sur une trajectoire d’impact avec le monstrueux Maître-esprit. Ce courageux sacrifice entraîna une explosion qui tua le Maître-esprit et plongea ses troupes présentes sur Aïur dans la plus totale confusion. Les Protoss n’avaient cependant que peu de raisons de se réjouir, car leur monde était en ruines. De plus, l’Essaim lui-même n’était pas vaincu : loin de là, sur la planète Char, Kerrigan ressentit la mort du Maître-esprit et comprit enfin quel était le vrai sens de sa création. Le règne de la Reine des Lames allait commencer.

Une alliée improbable

Même privés du Maître-esprit, il était évident que les Zergs allaient submerger les Protoss restés sur Aïur. Le seul espoir de survie de ces derniers résidait dans une fuite vers le monde des Templiers noirs, Shakuras, où Zeratul offrit d’accueillir les réfugiés. C’est là-bas que les Protoss se retrouvèrent face à Kerrigan, qui exigea de rencontrer la matriarche des Templiers noirs, Raszagal. Elle jura être libérée de sa nature d’implacable tueuse, et apprit aux Protoss que plusieurs cérébrats zergs avaient fusionné pour créer un nouveau Maître-esprit. Elle les avertit : s’il arrivait à maturité et reprenait le contrôle de l’Essaim, elle redeviendrait la créature sauvage et cruelle qu’elle avait été. Pour empêcher cela, elle proposa d’aider les Protoss à combattre les Zergs et leur nouveau maître. Raszagal accepta sa proposition malgré les réserves exprimées entre autres par Zeratul. Pendant la mise en oeuvre de leur plan, les Protoss en vinrent à se méfier de Kerrigan. Ils découvrirent, mais trop tard, que leur alliance n’avait servi qu’un seul but pour la Reine des Lames : éliminer un obstacle à son règne sur l’Essaim. Avec l’aide des Templiers noirs, plusieurs autres cérébrats dissidents furent anéantis. Kerrigan quitta Shakuras, tandis que les Protoss constataient avec horreur qu’ils n’avaient pas le choix : il fallait finir ce qu’ils avaient commencé. Grâce aux pouvoirs d’un antique temple Xel’Naga, ils réussirent à exterminer les Zergs sur Shakuras. Mais le prix en fut terrible : l’explosion, cataclysmique, n’avait laissé sur la planète qu’un désert de dunes et de ruines.

Le Directoire de la Fédération Terrienne

À l’insu des Terrans du secteur de Koprulu, la Terre avait gardé, depuis longtemps, ses lointaines colonies interplanétaires sous une discrète surveillance. La terrifiante découverte d’une intelligence extraterrestre hostile unifia les nations terriennes et mena à la création d’un gouvernement appelé Directoire de la Fédération Terrienne (DFT). Quand l’affaiblissement des colonies de Koprulu devint manifeste, le conseil dirigeant du DFT décida qu’il s’agissait du moment parfait pour reprendre le contrôle de leurs cousins éloignés. Après des mois d’observation de l’activité zerg et protoss, le Directoire était sûr de pouvoir contrôler les Zergs. Il avait découvert la formation d’un nouveau Maître-esprit sur Char, et, certain de sa victoire, avait dépêché une flotte expéditionnaire sur place pour asservir le jeune maître et utiliser l’Essaim pour renverser le Dominion terran. La flotte entreprit de prendre le contrôle de la planète Braxis comme base d’opération, et en assaillit la capitale. La ville était bien défendue, et l’avancée peu rapide, mais les troupes du DFT établirent un contact avec des combattants des Forces de Résistance Confédérées (FRC). Le chef des FRC, Samir Duran, leur expliqua qu’ils avaient juré de renverser l’empereur Mengsk et son Dominion. Les FRC offrirent de rejoindre la bannière du DFT. Grâce à l’aide de Duran, les soldats du Directoire gagnèrent rapidement accès au réseau principal du Dominion, et notamment aux registres de son arsenal. Ils se rendirent alors aux chantiers spatiaux de Dylaria, où étaient stationnés la plupart des cuirassés du Dominion. Après un assaut rapide et direct, ils s’emparèrent des vaisseaux et incorporèrent les derniers défenseurs de Dylaria dans leurs rangs. Après avoir encore accru leur force de frappe, ils se dirigèrent vers Korhal IV, monde-capitale du Dominion. Au terme d’une bataille acharnée, le DFT fit le siège de la capitale de Korhal, Augustgrad, forçant l’empereur Mengsk à contacter sa flotte pour demander des pourparlers. La petite armée du Dominion était encerclée, mais, alors que les troupes du DFT se préparaient à appréhender Mengsk, Jim Raynor fit irruption aux commandes de l’ancien cuirassé impérial, l’Hypérion, accompagné d’une petite flotte protoss. Raynor, furieux, mit les choses au clair : s’il sauvait Mengsk, c’était uniquement parce qu’une connaissance mutuelle tenait à ce qu’il survive. Quelques instants plus tard, Raynor, ses alliés protoss et Mengsk s’étaient volatilisés. Poursuivant sa campagne, l’armée du DFT fit route vers Char pour y capturer le jeune Maître-esprit et, par lui, prendre le contrôle des Zergs. Les défenseurs du maître furent rapidement vaincus et des spécialistes médicaux commencèrent à lui administrer de puissants neurostims pour le pacifier. Il avait été découvert que Duran était un espion à la solde de Kerrigan, mais cela ne fit aucune différence : le Directoire tenait le Maître-esprit.

La destruction du disrupteur psi

La prise de contrôle du jeune Maître-esprit et de l’essaim de Char conférait au DFT un avantage décisif sur Kerrigan, car une arme appelée disrupteur psi l’empêchait de diriger les couvées zergs qui n’étaient pas encore sous l’emprise du nouveau maître. Mais elle avait, heureusement pour elle, anticipé cet obstacle et pris les mesures nécessaires. Depuis sa forteresse de Tarsonis, elle avait contacté Jim Raynor. Il éprouvait des sentiments pour elle avant qu’elle ne rejoigne l’Essaim, et elle savait que, d’une certaine manière, ces sentiments perduraient malgré sa méfiance. S’adresser à lui avait donc représenté un risque minimal pour elle, et il avait été l’ambassadeur parfait auprès des Protoss de Shakuras, qui n’avaient pas oublié ses précédentes machinations. Une fois Raynor et les Protoss disposés à l’écouter, elle leur avait demandé de sauver l’empereur Mengsk et les pauvres restes de la flotte du Dominion. Poussé par la menace que représenterait l’émergence d’un Maître-esprit placé entre les mains du DFT, Raynor avait temporairement mis de côté sa haine de Mengsk et accepté le plan de Kerrigan. Une fois l’empereur sauvé, celle-ci lui assura qu’elle n’avait aucune intention de le tuer, car elle n’éprouvait plus de colère au sujet de sa trahison. La victoire contre le DFT, disait-elle, était plus importante que les petites rancunes. Elle lui expliqua qu’elle voulait utiliser ses émetteurs psi pour reprendre le contrôle de couvées zergs supplémentaires. Elle pourrait alors anéantir le disrupteur psi, ce qui lui donnerait enfin une chance de vaincre la flotte du Directoire. En retour, elle offrit d’aider Mengsk à reprendre la planète Korhal. Il était bien sûr libre de refuser son offre, mais elle l’emprisonnerait alors pour le restant de ses jours. Mengsk ne voyait aucune autre solution, et la perspective de reprendre Korhal le séduisait. Il confia donc ses émetteurs à Kerrigan. Le plan de cette dernière fonctionna parfaitement, et elle put détruire le disrupteur psi sur Braxis. Une fois qu’elle eut repris le contrôle de nouvelles couvées zergs et amassé assez de ressources, elle lança, avec ses alliés circonspects, un assaut sur Korhal. Les troupes d’occupation du DFT furent submergées et un Mengsk jubilant reprit possession de la planète. Il se re-proclama empereur du Dominion terran et établit une base d’opérations à Augustgrad.

Ruines terranes

Alliance rompue

Kerrigan, après avoir reconstitué son armée zerg et chassé le DFT de son point d’ancrage principal dans le secteur de Koprulu, décida que ses alliés commençaient à devenir encombrants. Duran lui fit remarquer que si elle frappait sur le champ, ils ne s’attendraient pas à une agression. Sans aucun avertissement, elle envoya une masse de Zergs à l’attaque des camps terrans. Mengsk hurla à la félonie, et elle répondit qu’il s’agissait là d’une Vengeance bien méritée après la souffrance qu’elle avait endurée à cause de la trahison de l’empereur sur Tarsonis. Quant à Mengsk lui-même, elle lui permettrait de vivre : elle voulait qu’il soit témoin de son ascension au pouvoir absolu, en sachant qu’il avait contribué à faire d’elle la terrible Reine des Lames. Raynor combattit courageusement, mais il savait reconnaître une bataille perdue. En fuyant Korhal, il jura de faire payer Kerrigan pour les vies qu’elle avait prises. Un jour, il la tuerait.

La libération on de Raszagal

Kerrigan restait déterminée à écraser les forces du DFT et leur Maître-esprit asservi. À cette fin, elle se rendit sur Shakuras et enleva la matriarche des Templiers noirs, Raszagal. Utilisant sa captive comme point de pression, elle exposa ses exigences. Zeratul et les siens étaient les seuls à pouvoir détruire le Maître-esprit et ses cérébrats, aussi leur fit-elle une proposition : si les Templiers noirs anéantissaient les Zergs renégats, elle permettrait à Raszagal de regagner Shakuras. Malgré les réserves de Zeratul, Raszagal le convainquit que, dans l’intérêt de tous les Protoss, il devait accepter. Il finit par obéir, et les Templiers noirs assaillirent les troupes du Directoire sur Char. Ils réussirent à tuer le Maître-esprit et ses cérébrats, et tous les Zergs du secteur de Koprulu retombèrent sous le contrôle de la Reine des Lames. Une fois la mission terminée, Kerrigan demanda à Raszagal si elle voulait retourner auprès de son peuple, mais celle-ci répondit que son seul souhait était de la servir. Zeratul comprit à ce moment que la Reine des Lames avait depuis longtemps corrompu et assujetti l’esprit de sa matriarche. Après la défaite, le reste de la flotte du Directoire avait fui Char. Zeratul et ses Templiers noirs investirent les défenses de Kerrigan et libérèrent leur matriarche. Ils n’avaient pas encore compris que son asservissement ne pouvait être rompu. Avant que les Templiers noirs ne puissent s’échapper en emmenant Raszagal, les Zergs encerclèrent la base de Zeratul et l’attaquèrent. Kerrigan et ses serviteurs approchaient, et Zeratul, maudissant avec amertume la Reine des Lames, donna la mort à sa matriarche plutôt que de la voir retomber dans les griffes des Zergs. Dans son dernier souffle, elle le remercia de l’avoir libérée de cette influence. Dévasté par le deuil et la culpabilité, Zeratul jura de venger la chute de Raszagal.

Une puissance bien plus grande encore

En quittant Char, Zeratul et les Templiers noirs détectèrent des signatures énergétiques protoss sur une lune non répertoriée. Ils y découvrirent plusieurs cellules de stase contenant des corps de Protoss et de Zergs. De plus amples recherches révélèrent que Samir Duran effectuait des manipulations génétiques dans le but abject de créer un hybride : des créatures mélangeant les ADN protoss et zerg. Mais le plus dérangeant était le fait que ses tentatives semblaient couronnées de succès. Peu ému par le dégoût de Zeratul, Duran lui révéla qu’il servait une puissance bien plus grande encore que Kerrigan, et que la création de ces hybrides était la dernière étape d’un grand cycle qui approchait de sa fin. Il affirma que les hybrides, éparpillés sur des milliers de planètes, étaient sur le point de terminer leur maturation et changeraient l’univers à jamais quand ils s’éveilleraient.

L’ascension de Kerrigan

Dans la période qui suivit ces évènements, Kerrigan fut durement mise à l’épreuve. Duran avait inopportunément disparu, la plateforme orbitale depuis laquelle elle surveillait Char était attaquée, et la plus grande partie de ses soldats étaient encore sur la planète. Arcturus Mengsk avait tant bien que mal assemblé une nouvelle flotte, et une étincelante armada de vaisseaux protoss de Shakuras venait également de faire son apparition dans la zone. Enfin, pour aggraver les choses, les troupes du Directoire étaient obstinément décidées à abattre la femme qui les avait manipulées et humiliées. Mais la Reine des Lames déchaîna la pleine puissance de son courroux contre ses ennemis, et se révéla un adversaire trop redoutable pour eux. Face à la perspective d’une imminente défaite, Mengsk se retira rapidement de la bataille. Il avertit Kerrigan de toujours surveiller ses arrières, car il serait tapi à l’affût, prêt à frapper quand elle finirait inévitablement par commettre une erreur. Les troupes composées de Protoss d’Aïur et de Templiers noirs se replièrent également, et prévinrent qu’ils n’oublieraient jamais la mort de Raszagal. Eux non plus ne quitteraient pas un instant Kerrigan des yeux. Il devint enfin évident que la flotte du DFT ne pourrait pas triompher d’une Reine des Lames en pleine possession de ses moyens. Pour son amusement personnel, celle-ci permit aux hommes du Directoire de s’échapper en direction de la Terre, et leur laissa une avance raisonnable avant de lancer l’Essaim à leur poursuite. Ses soldats rattrapèrent rapidement la flotte, et la mirent en pièces. Pas un seul des vaisseaux ne put atteindre la Terre pour rendre compte des évènements survenus dans le secteur de Koprulu.